Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

BIDASSE

BIDASSE

Ce week-end, le Margouillat, réserviste et néanmoins antimilitariste notoire, a été réquisitionné.
Ordre de mission: aubergiste intérimaire!
Feuille de route: ne rien faire ou presque mais être là...
J'avoue que ça me va bien!
J'ai quelques petits soldats adorables, drillés, souriants, compétents. Un bataillon en ordre de marche, une compagnie conviviale et armée d'efficacité.
On se connait. Certains ont même fait leurs classes avec le Margouillat.
Je passe en revue, j'accolade, j'embrasse même! Les médailles, ce sera quand la retraite sonnera...
La caserne est correcte. Posée sur une plage de cocotiers avec l'océan pour vigile.
La popote est acceptable. Magrets de canard, crustacés, pigeons en sauce, brochettes de lotte, filets de zébus, crèmes brûlées, macédoines de fruits frais...
Les lits de camp sont neufs et confortables. Alignés au bord de la piscine ou face à la mer.
Le boulodrome est un ground idéal pour jouer, se faire la guerre des nerfs quand un pointeur bataille un tireur d'élite.
La coutume locale veut que le conflit se termine par un apéro de feu. Sympathique, convenons-en!
Hier soir, j'ai été obligé de gendarmer. Prier un Ben-Hur en bermuda d'arrêter son char. Trop de Ricard rend tocard.
Trop d'armistice pour le pastis!
Être bombardé général donne également l'avantage d'occuper le terrain. J'ai une prédilection pour la piscine, j'avoue.
Tout à l'heure, des clients occuperont les dortoirs 1 et 2. Vue sur mer, moustiquaires, accueil caniculaire, apéritif balnéaire, envol culinaire, plongeon sous lune lampadaire et bain de minuit tant qu'à faire!
Je dois vous laisser.
L'état major réclame le couvre-feu sous peine d'être mis aux arrêts. Rompons donc les rangs. Je vous abandonne jusqu'au clairon du matin.
Rompez!

(aquarelle R.Senïk

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article