Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

ÉMOTION

ÉMOTION

Émotion: "Trouble subit, agitation passagère causés par un sentiment vif de peur, de surprise, de joie, etc...
Réaction affective transitoire d'assez grande intensité, habituellement provoquée par une stimulation venue de l'environnement."
Merci Larousse!
J'imagine une bande de vieux lexicographes poussiéreux, barbus, lorgnonisés, la langue affûtée, la mémoire des grimoires sous l’éteignoir tentant d'attraper les mots dans l'air du moment, rattraper ceux qui s'envolent avec le temps (juke-box).
Cliché évidemment!
Sauf que, je n'imagine pas que ces hommes de lettre, ces régisseurs de mots à morphose aient la sensibilité à fleur de peau.
Verser une larme sur une page de dico est dangereux! Ca ne se fait pas! C'est risquer d'aquarelliser le p'tit illustré!
Ce préambule flou, voire douteux, pour vous exprimer mon aversion envers la définition de certains mots froidement alignés, exécutés, imposés par l'académisme.
Lire quelques lignes simples ou magistrales, regarder un tableau, une œuvre d'art, un paysage, une bouille d'enfant, un éléphant.
Le regard d'un chien, l'éclosion d'une fleur, la main d'un adieu, la mort injuste, dégueulasse.
Le chant murmuré, clamé. Les paroles d'une chanson. La musique!
Sentir les sanglots monter, les larmes couler en silence, sous couvert de solitude, de pudeur souvent imbécile.
C'est fantastique, non!?!
Ici, en Afrique, au Sénégal, les émotions sont particulières parfois. Souvent. Compliqué, complexe.
S'émouvoir vraiment n'est pas très sénégalais. Le blanc, par contre, a tendance à trop s'épancher pour de mauvaises raisons.
Mais, y a t'il finalement de bonnes ou de mauvaises raisons!?!
Il y a surtout une méconnaissance, une perception faussée. Pas facile non plus à décortiquer!
Je ne m'en sors pas aujourd'hui avec ce "papier" qui devait vous raconter mes larmes d'hier.
C'est raté!

(illustration Alain Gegout)

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article