Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

PETITE MUSIQUE DE NUIT

PETITE MUSIQUE DE NUIT

Il est cinq heures du matin. Le village dort encore, le Margouillat tape doucement sur le clavier de l'ordinateur.
Il serait incongru d'éveiller le gécko qui en écrase déjà derrière le masque des moissons.
La Lorgnette a encore la lentille fermée, elle sommeille dans son étui de cuir.
Les chauves-souris rentrent au bercail; le manguier est un tôlier tranquille.
La femme d'Elage tire de l'eau au puits; la poulie grince un peu.
Le coq d'Antoine ronge son frein; chanter trop tôt est risque de casserole...
J'aime cette heure pâle de la nuit. Les bruits étranges vont se taire bientôt.
Les premiers oiseaux acclameront l'aurore, tout à l'heure.
D'abord les "bulle-bulle", puis, les choucadors, ensuite les tourterelles.
Puis, tous les autres.
Symphonie orchestrée, chahutée par la chorale des chèvres, l'âne soliste, le trio de laobés.
Poules, cochons et moutons attaquent ensuite le second mouvement.
Les rires et les cris des gosses s'en viennent en dernier, crescendo, vers l'envolée lyrique typiquement typique d'un petit village de brousse.
Souvent, après une journée de labeur aux champs, au marché, la petite musique de nuit s'en vient puis s'éteint avec le dernier djembé, le premier cri de chouette.
Chaque jour est un chef d’œuvre, chaque nuit aussi.
Il suffit souvent d'écouter, simplement.
C'était juste quelques petites notes, une dernière petite fugue en si mineur et pourtant magistrale...

(aquarelle Dean Mitchell)

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article