Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

YANDÉ DE RUFISQUE

YANDÉ DE RUFISQUE

- Hé! Margouillat! Tu es un grand malade, là, toi! Trop même!
C'est par ce bilan de santé funeste que j'ai été abordé hier sur Messenger.
Curieux de savoir qui m'avait ainsi ausculté, je suis allé voir le profil de la doctoresse lapidaire.
La trentaine, jolie, souriante, rigolote sur ses rares photos, je découvre que Yandé est Rufisquoise.
Si j'en crois la rubrique "à propos", Yandé est diplômée à l'école de la rue. Tout un programme. Un imaginaire que le Margouillat a tôt fait de projeter dans sa salle obscure. Celle qui est tout en haut, entre les deux oreilles...
Valdafrique, poste de santé Diokou, mosquée Diokoul Kher, embarcadère, cimetière catholique, le grand canal à ciel ouvert, putride, nauséabond. Inimaginable.
Quelques vestiges coloniaux massacrés d'indifférence.
Ismael Lô y est né; j'y passais par la nationale avant l'autoroute; j'ai traîné un peu mes guêtres dans certains quartiers mais, je connais mal Rufisque.
J'imaginais donc Yandé marcher, vivre dans "mon" Rufisque à moi.
J'en reviens au diagnostique.
Pourquoi Yandé estime t-elle que je suis malade, complètement malade (juke-box)?
Qu'ont donné les analyses? La radiographie, le scanner, les palpations, voire les touchés?
Rien! Je vais bien, tout va bien!
Yandé estime simplement qu'il est scandaleux que je la fasse pleurer de rire ou d'émotion.
Je gâche son rimmel, son fard à paupières, son ricil, son mascara; je décolle ses faux cils!
Je saccage son fond de teint, son blush...
Pardon Yandé.
J'ai adoré sa déconnade, son humour, ses mots. Qu'il est agréable de correspondre avec quelqu'un qui sait "se brancher" sur mon ordinateur neutrophile, comme disait Ferré (la solitude).
Yandé est drôle, sensible, cultivée et possède cet énorme plus: son africanité! Je ne sais encore quels diplômes délivre l'école de la rue; je ne sais où elle est allé chercher ses richesses.
Ce que je sais, c'est que c'est cette jeunesse-là qui fera enfin l'Afrique de demain.
Yandé, merci pour l'émotion!

(aquarelle Wanda Lanvin)

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

izmachine 26/08/2017 09:20

..elle, elle n'y perd que ces oripeaux; par ce que moi, oui moi, j'y laisse ma santé! tout les matins, l'anxiété m'agresse, -"mon billet, il me faut mon billet". j'attends mon dealer. ah! tu peux etre fier de toi. de ma pauvre personne tu as fais un toxicomane.
-"faré lol diakar"! bofit.

la lorgnette 26/08/2017 10:15

;-)