Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

J'ETAIS SUR LA ROUTE

J'ETAIS SUR LA ROUTE

Après les téléphones portables, les cheveux naturels, les chaises en plastique, les pommades blanchisseuses de peau, les cubes saveur et dix millions de saloperies...
Les proverbes chinois ont envahi le Sénégal...
“Seul celui qui a emprunté la route connaît la profondeur des trous”
J'avoue que c'est faire un mauvais procès, de plus en plus obsolète aux chemins sénégalais. Depuis quelques années, des efforts colossaux sont réalisés en la matière.
La matière, c'est le tarmac, la route, le bitume; le goudron koi!
Au détriment du typiquement typique et pittoresque, de la beauté des paysages, convenons-en.
Mais, le progrès est à ce prix! Les échanges commerciaux, l'acheminement des marchandises, la circulation des biens et des personnes, le désenclavement, le confort, la sécurité.
Il y aurait beaucoup à écrire encore sur le manque d'éclairage, sur la conduite, sur l'état du parc roulant mais, quand on vit ici, qu'on voyage dans le pays, force est de constater que le réseau routier s'enrichit, se modernise.
Ce qui fracasse bilans et statistiques, ce sont les différences de qualité des véhicules, les confrontations de vitesses.
Une Porsche Cayenne roulant à 180km/heure sur l'autoroute côtoie en permanence le Berliet poussif et quadragénaire.
Un constat: La BMW X6 2017 n'aime pas la 504 break "7 places" de 1969!
Là où, l'an dernier, je me tapais deux heures et demie pour aller "chez moi" en empruntant des pistes superbes en latérite, bordées de baobabs et de rôniers... je "gagne" une heure de trajet par un goudron parfait bardé de signalisations, de marquages au sol, d'aires de dégagement, de ralentisseurs bien conçus aux entrées et sorties de villages de brousse, aux approches des écoles.
Égouttages, bassins d'orages, ronds points sont également parfaitement réalisés.
Le réseau de pistes latérisées s'accroît aussi un peu partout dans le pays.
"Roma non uno die aedificata est". Rome ne s'est pas faite en un jour mais, au train où vont les choses, le Sénégal avance vite! Pour un pays qui a la fâcheuse réputation de lenteur, de donner trop de temps au temps, ça déménage grave!
Et, reconnaissons-le, dans la plupart des cas, c'est "vite fait et bien fait"!
Certains continuent à tirer sur l'ambulance; c'est dans les gènes. Difficile à éradiquer les râleurs systématiques!
Si certains charmes de ce pays se perdent, certains coups de pieds au cul également!

(aquarelle Karine Arnou)

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

izmachine 13/09/2017 08:47

merci lézard; ça fait plaisir. la lorgnette reste l'ultime adresse qui m'est confortable sur c'te toile.
comme qui dirait une forme de lassitude assassine en parcourant les divers sites/forums de la sus-dite toile (pfff, j'suis fatigué là). gna gna et ceci et cela.....tu dis: "rome mon gars, rome!". ...gna gna c'est sale, gna gna l'aeroport, gnagna l'insecurité, gnagna le racket des flics.
qué fatigue. alors merci pour faire de jolis reportages, informatifs sur le sénégal sans gnagnateries. sur ce, je te souhaite une bonne journée. (m'ont fatigués)

la lorgnette 13/09/2017 09:52

nio far l'ami