Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

SALE BONHOMME

SALE BONHOMME

Le Margouillat est un rat de bibliothèque quand il s'agit d'aller chercher des mots, des paroles, des écrits de vieux sages africains.
Dictons, citations, paraboles, proverbes sont une gourmandise quasi quotidienne.
Palabrer avec des autochtones offre également, souvent, de bons moments. Des mises en appétit savoureuses.
Ne le dites à personne, mais ces fameux "vieux sages" ne le sont pas toujours. Et, de jeunes freluquets ont aussi souvent la langue bien pendue de mots succulents.
Dans une parabole Bambara, on peut lire ceci: « le chat adore le poisson, quel dommage qu’il ne sache pas nager »
Délectable, non!?!
Sinon que les chats savent nager, même s'ils détestent l'eau!
Sinon que tout chat échange volontiers ses arêtes de Yaboy contre un os d'entrecôte de zébu ou un croupion de poulet...
Fichue manie de certains à dégrader les dictons!
Un peu comme on casse du sucre sur le dos d'autrui...
Je connais un toubab qui est un démolisseur systématique de tout ce qui fait le charme typique du Sénégal. Du moins, du Sénégal qu'il croit connaître...
Il n'aime rien! Il dénigre tout! L'aigreur, voire l'aigritude est dans ses gènes.
Bien évidemment, chaque jour qu'Allah fait, il s'entend dire "mais qu'est ce que tu fais là", "rentre chez toi", "dégage", "tu nous emmerdes"...
Mais, l'emmerdeur reste, s'obstine.
Esquivé de tous, il ne garde autour de lui qu'un quarteron d'acrimonieux, d'amers, de désabusés, de désenchantés. Ils se retrouvent entre-eux, sur une terrasse de bistro, autour d'un verre, à regarder la populace passer.
Ils scannent le gosse en Jakarta, la banabana, l'antiquaire, la vendeuse de fringues, le flic, le clando, le livreur de glace, la pute, le balayeur, la gamine aux cacahuètes...
Le retraité toubab avec sa jeune copine, la vacancière au bras de son Gazou, le restaurateur trop gros pour être honnête, l'agent immobilier sur son quad à dix millions, le propriétaire de la résidence des Flots Bleus qui s'en met jusque-là, le routard à la dégaine louche, le Marseillais alcoolique qui n'en a plus pour longtemps...
Tous égaux! Dans le même panier de crabes! Blancs, bougnoules! La faune!

"On n'est jamais excusable d'être méchant, mais il y a quelque mérite à savoir qu'on l'est; et le plus irréparable des vices est de faire le mal par bêtise"
Charles Baudelaire

(gouache d'enfant école Asteggiano)

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article