Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

SERPENTS

SERPENTS

Je déteste mon cousin! Je le hais! Je l'abomine! Je le nie! Je l’abhorre. Il me répugne!
Bref, j'en ai peur!
Quelle idée de s'être amputé les pattes avec le temps, d'avoir allongé sa queue, sa langue et surtout sécréter un machin gluant dégueulasse sur ses écailles, de produire un venin mortel, d'avoir le sang froid!?!
Pouah!
Ici, au Sénégal, mes très très très lointains parents honnis s'appellent Mamba, cobra et vipère.
Saletés!
Ces trois lascars se vantent de mordre jusqu'à dix milles personnes par an et d'en cadavérer plus de deux cent!
S'il est second dans le classement de dangerosité, après le moustique, le serpent est quand-même une vraie saloperie!
Les paysans et les habitants des zones rurales sont les principales victimes de ces reptiles malfaisants et sournois.
S'ils rampent monstrueusement sur l'ensemble du territoire sénégalais, c'est dans les zones boisées du Saloum, de Casamance et du Sénégal oriental qu'on en trouve le plus.
C'est principalement lors des travaux agricoles durant la saison des pluies que ces perfides opèrent, mordent, enveniment et envoient leurs victimes vers les rares structures médicales en zones rurales.
Trop peu possèdent les vaccins, sont trop loin, par des pistes à charrettes trop fatigantes, trop lentes que pour espérer sauver le patient à temps.
L'autre jour, au village, une petite fille a été mordue par un crapuleux manchot-cul-de-jatte. Un cobra!
Heureusement, mon ami avait son 4X4. Le nouveau goudron rapide Joal-Samba Dia-Fimela-Djifer a prouvé sa nécessité santé. Et, une infirmière bénévole toubab retraitée s'efforçant d'avoir toujours quelques injections salvatrices hors péremption ont pu sauver l'enfant.
Ces salopards vous offrent moins de trois heures pour survivre.
Je vous laisse imaginer la course contre la montre quand vous êtes au champs, que le cheval est détaché de la charrette, que la piste est boueuse, inondée, que le dispensaire est à quinze kilomètres, qu'il n'a sans doute pas l’anti venin...
Allah est grand mais a ses limites!
Ami lecteur, amie lectrice, ne comparez jamais un gentil Margouillat inoffensif avec ces tueurs rampants!
J'ai moi-même, confondu, l'autre matin, une jolie couleuvre paisible et pacifique avec ces ordures.
Je ne vous dis pas la frousse!
Oui, Messieurs, Dames, le Margouillat est ophiophobique!

(illustration Julien S.)

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article