Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

LA VIE ÇA VA

LA VIE ÇA VA

Douze octobre deux mille dix sept, cinq heures du matin.
L'orage gronde, les éclairs s'amusent à flasher l'océan.
Les pirogues dansent.
Une pluie tropicale s'abat sur le village.
Le Margouillat est inondé!
De mon radeau de survie, à la lueur d'une bougie, je tente de tremper ma plume dans l'encrier sans tâcher le papier...
Il est assez rare d'avoir de la pluie si tard. Normalement, l'hivernage s'achève en n'offrant plus que des chaleurs extrêmes et  moites.
Normalement!
Avec ses petites pattes, le Margouillat avait commencé à remplir ses cartons en vue de son déménagement. Tout est sous eau!
Graoul comme on dit ici! Ça va sécher trankil, inch Allah...

J'ai lu l'émoi - c'est un bien grand mot - de certains. La Lorgnette, le Margouillat et la Vieille Anglaise se barrent, se tirent, se cassent, décampent, se débinent, s'absentent, plient bagages, se carapatent, s'enbroussent...
Prennent la poudre d'escampette, la piste, la retraite...
Ben, non!
Hors de question! Que neni! Balivernes!
Sinon que vivre en brousse, regarder les rôniers, les baobabs du jardin plutôt que la mer, ses pirogues, ses pélicans, ça change le décor. Et, pas seulement.
La Lorgnette va pointer, entre-autres, sa ligne de mire sur la faune et la flore du Sine et du Saloum.
Un Souimanga par ici, un Bulbul par là. Gonolek à droite, martin-chasseur à gauche! Un corbeau-pie droit devant! Un vautour au dessus de la tête!
Le vieux zébu solitaire derrière un fourré d'acacias, le chacal sur le tan. Le cheval d'Elage qui traverse le champs de sorgo, les chèvres d'Amina qui saccagent la lessive séchant au vent brûlant, posée sur la clôture de palmes de rôniers...
Daba et Isidore jouant à cache-cache entre les fagots de paille de mil, Madame Basse hurlant parce-que le chien d'Olivier veut lui renifler le derrière...
Je vais en avoir des choses à vous raconter!

(aquarelle Edouard Ramarolahy)

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

izmachine 13/10/2017 08:18

...nam fio kor o mack? ben quoi; tout le monde au sénégal rentre "au village". c'est normal. là, j'suis bloqué,y'a pas l'argent! mais je rentre bientot hein. bo fit.