Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
La Lorgnette du Margouillat

RETIENS LA NUIT

RETIENS LA NUIT

Mbin Diakar, quatre heures vingt et une et quelques secondes.
Quand on aime, on ne compte pas. Encore moins le temps... Surtout ici!
Le village dort. Seuls quelques chiens aboient, parfois. Un bruit saugrenu, un chat, une hyène, un pangol...
Un âne brait, un Margouillat tape sur son clavier. Nio far!
La lune est pleine.
Ici, en Afrique, au Sénégal, en brousse, sans pollution, les ciels de nuit sont somptueux. Ils dévoilent les mystères de l'infini des galaxies. Le monde exulte et la lune se laisse décrocher par quelqu'admirateur, quelque rêveur, quelque poète.
La copine à Pierrot n'est pas farouche. Elle pourrait pourtant tant nous en vouloir!
On la promet, on la compare à une conne, on la barbouille de miel, on l'accuse de croche-pied,  de distraire les lunatiques, les crédules, on lui botte le train...

"Pauvre mec, mon pauvre Pierrot Vois la lune qui te cafarde. Cette Américaine moucharde qu'ils ont vidée de ton pipeau" (Léo Ferré "le chien")

Drôle de mec ce vieux lézard, non!?!
Un toubab qui se lève quasi chaque nuit pour capter ce que d'autres appellent le néant. Rien!
Et pourtant! Cette lune changeante, ces milliards d'étoiles, ces bruits, ces sons.
Ces frôlement de chauves-souris, ces bruissements d'ailes de chouette, de hibou.
Le rongeur qui ronge, le scarabée Goliath qui trottine... Et ce foutu lézard que les mots démangent.
Il n'y aurait pas de nuit, il n'y aurait pas de Lorgnette!
Imaginez que je vive dans les steppes d'Islande. J'écrirais durant six mois de nuit. Puis, page blanche les six autres mois! Repos Margouillat!

(aquarelle Sophie Forget)

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article