Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
La Lorgnette du Margouillat

BÉNÉDICTION

BÉNÉDICTION

Dans la série des grands et noirs mystères de l'Afrique, il est de petites explications qui, quelquefois, filtrent et laissent songeur tout cartésien qui se respecte.
La colère s'en vient aussi, parfois... Surtout si l'on est toubab et qu'on ne comprend pas...
Si les secrets sont souvent bien gardés, pour de sombres raisons de mysticisme, de religion, d'intérêt, de honte aussi, il arrive qu'un éclairage se pose sur certaines pratiques.
Je savais celle-ci existante, ayant été un jour confronté au désarroi d'une jeune Maman que la peur tenaillait de perdre son bébé. Le vieux lézard vient, une nouvelle fois d'être témoin d'un cas similaire.
Je vous prie de croire qu'il n'y a aucune candeur, aucune naïveté de ma part. Ça existe! Et, c'est hélas quasi quotidien dans la plupart des ethnies.
Le chantage à la bénédiction.
Une personne, adulte principalement, âgée souvent, est malade. Hospitalisation, soins, médicaments, il faut des xaalis!
Alors, on s'adresse principalement à de jeunes parents de la famille. La cible parfaite, d'autant que les familles sont grandes...
- Si tu veux que le malade guérisse et donne sa bénédiction à tes enfants, donne!
Ce qui sous-entend que si on ne participe pas à la collecte, il peut arriver des bricoles aux petits!
C'est monstrueux mais c'est ainsi!
La soumission, les croyances, le respect aux anciens font que des parents n'ayant pas le sous pour eux mêmes s'arrachent les tripes pour donner, aider le malade à guérir.
Si maladie réelle, si fréquence de celle-ci, si... Il est des escroqueries santé-sentiments bien connues.
Le cas qui s'est de nouveau présenté au Margouillat m'a révolté tant je connais la situation de la jeune femme qui vient de s'obliger à se défaire de ses microscopiques économies et emprunter.
Mariée, elle vit seule avec ses deux enfants. Papa est parti en voyage...
- Toi, tu sais. Mon fils est fragile, je ne veux pas le perdre.
- Tu n'as pas d'argent pour soigner ton enfant mais tu vas donner pour ta belle mère...
- Tu sais, c'est comme ça ici...

(aquarelle Aurore Lagirarde)

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article