Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
La Lorgnette du Margouillat

DÉTOUR AUTOUR DE...

DÉTOUR AUTOUR DE...

- Allo!?! Ça va?
- Heu...oui! Qui est au téléphone?
- C'est moi!
- Mais encore?
- Ben, on se connait pas encore...

Voila le genre d'appel qui peut survenir à tout instant pour peu que l'une de vos connaissances dévoile votre numéro de téléphone. Il en est même qui se monnaient...

- Tu connais le toubab qui habite au village, là? Celui qui a une vieille bagnole et un chien?
- Ah ben ouais! J'ai travaillé pour lui! Un peu spécial mais, il est trop sympa!
- Donne-moi son phone
- Hé! Pour quoi faire!?!
- J'ai un problème là...

Le problème est souvent d'ordre financier, évidemment!

Il est une légende tenace ici: "quand le blanc se lève le matin, il y a des xaalis neufs sous son oreiller". Un peu comme l'histoire de la dent de lait et de la petite souris.
Il est bien connu qu'en vieillissant, un toubab, ça perd ses dents et que les petites souris blanches sont généreuses...

- On peut faire connaissance? Tu sais, je suis gentille! Sérieuse! Je peux faire ton ménage si tu sais m'aider un peu...

Ca, c'est la version correcte, honnête, celle de la brousse, des Sérères. Les besoins sont souvent familiaux, médicaux, alimentaires.
En milieu touristique, c'est plus scabreux, souvent. La gazelle a des besoins plus excentriques, plus futiles et le ménage proposé se révèle souvent être un dépoussiérage corporel avec massage ciblé...

- Si tu veux Bébé, je vais te rendre jeune!

Comme me disait, voici peu, une sexagénère lovée dans les bras d'un superbe rasta drôlement sympa: "Tu sais, il a changé ma vie! il s'occupe de moi, de la maison. Et puis, maintenant, j'ai une famille".
Faut pas juger! Chacun a des problèmes. Parfois, à deux, c'est plus facile de solutionner sa solitude, ses besoins. Même s'il y a des risques, que ce soit éphémère, malsain, qu'il y ait un perdant dans ce genre de "win win".

Et puis, foutez la paix à la morale!

"N’oubliez jamais que ce qu’il y a d’encombrant dans la Morale, c’est que c’est toujours la Morale des autres. " (Léo Ferré "Il n'y a plus rien")

(illustration J. Bachet)

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article