Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
La Lorgnette du Margouillat

INJUSTICELAND

INJUSTICELAND

Vous verrez rarement le Margouillat se mettre en colère. Sinon parfois, contre lui même.
Trois boumak exceptions:
Quand on touche à l'animal, à la nature. Dans ces cas là, la foudre du vieux lézard est gueulante, agressive avant de tenter d'esquisser une explication, un enseignement, une prise de conscience du mal occasionné. Pas gagné ici!
Ne touchez jamais à un enfant, à une femme devant Lazare. La rage alors explose, se déchaine. Incontrôlable!

Et puis, il y a l'injustice...
Si je vis au pays du tiéboudiène, de Senghor, de l'arachide et de You, la "star planétaire"... j'habite hélas également dans LA république de l'injustice! Elles le sont toutes, je sais! Et, certains petits royaumes plus encore...
Injustice sociale d'abord, évidemment!
Inégalités vertigineuses, iniquités scandaleuses, partialités inimaginables, improbités dégueulasses... entre autres...
Deux mains expertes, habiles marionnettisent plus de quinze millions d'âmes. Certaines bien noires d'ailleurs: L'argent et la religion!
Rien d'autre! Le reste, c'est manchot and Co!

- T'as pas à juger, t'es pas d'ici! Et puis, surtout: tu peux pas comprendre!
ok! Sinon que je ne suis ni dans l'obscurantisme, ni dans un quelconque embrigadement, encore moins dans le déni peureux et fataliste national. Donc, je me permets d'ouvrir ma gueule ou, plutôt de taper sur mon clavier et sur les scandales made in Sénégal!

Les trois injustices qui me viennent à l'esprit, parce qu'elles sont dans l'actualité,  sont les grâces annoncées d'un maire déchu, embastillé, qui a détourné des milliards, d'un ancien super ministre - genre couteau Suisse - qu'on appelait, entre autres, dans le milieu du business "Mr quinze pourcents" - un touche à tout quoi! - et un cher Cheikh hautement chef religieux qui a, entre autres - commandité le meurtre de plusieurs personnes.
Le premier va sortir de prison, amnistie. Le second pouvoir quitter son exil doré et le troisième trop vieux, trop riche, trop puissant est décédé avant hier, au lendemain de son jugement. Sans doute que dieu a tranché taf taf, se doutant que la justice des hommes n'appliquerait pas la peine...
Et, ce qu'il y a de fantastique dans ce pays, c'est qu'à part quelques voix murmurées, quelques articles de presse peu lue, tout le monde est content ou s'en fout comme de son premier bol de yassa.

Un ancien pompier français, reconverti ici dans les gilets de sauvetage me disait hier: "Il y a des jaunes qui se perdent!"
Je ne suis pas certain qu'il parlait de Bastidon...

(illustrateur inconnu)

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article