Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
La Lorgnette du Margouillat

TROP CHAUD, C'EST TA FAUTE_

TROP CHAUD, C'EST TA FAUTE_

Il fait très chaud! "Torop même!"
Les quarante degrés sont allègrement dépassés. Alors, comme les animaux, l'homme cherche l'ombre. On se déplace puis, on bouge avec elle, on voyage au gré de la rotation du soleil. On déboite!
Si l'on la chance d'apercevoir un boumak neem, on est sauvé!
Le feuillage permanent de cet arbre est miraculeux! Sous sa protection, ce sont dix à quinze degrés en moins!
Du temps des colonies, les français ont planté des milliers de neem - de platanes également - le long des pistes, des routes pour rafraîchir le passant.
Le margousier (neem) est originaire d'Inde. Ses constituants chimiques lui procurent de nombreuses vertus. A la fois moyen de contraception, laxatif, dentifrice et pesticide. Il est exploité depuis des milliers d’années par les populations; on en retrouve déjà trace d'utilisation deux mille cinq cent ans avant notre ère.
Malheureusement, la déforestation, la sécheresse, la désertification croissante mais surtout la gestion désastreuse de la flore par l'homme détruit les effets bénéfiques de cette essence.
Plus assez de quoi nourrir les bêtes. Manque d'eau, aridité croissante, besoins en augmentation "obligent" l'homme d'en couper les branches pour alimenter les troupeaux.
Le neem est courageux, costaud et renait en permanence de ses amputations incessantes et épouvantablement indélicates. Le manque de connaissance, l'égoïsme, l'indifférence, la fainéantise, l’appât du gain tuent la nature sénégalaise à petits feux.
On se retrouve désormais sur des pistes, des goudrons quasi sans ombre, sans fraîcheur, sans refuge contre la chaleur.

A Mbin Diakar, quand j'ai découvert ma "dernière demeure", il y avait un neem amputé, malade. Il est aujourd'hui un somptueux parasol naturel. Quatre autres ont été plantés chez le vieux lézard.
Il fait très chaud la planète...

(aquarelliste inconnu)

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article