Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
La Lorgnette du Margouillat

MARCHÉ A NGUÉNIÈNE

MARCHÉ A NGUÉNIÈNE

S'il est un marché de brousse quelque peu connu des toubabs qui hantent et fréquentent la Petite Côte sénégalaise et s'aventurent parfois en brousse, c'est bien celui de Nguéniène.
Par des pistes superbes, on y vient par Djilass, Diofior, Fadial ou par le goudron fatigué de Ndianda et sa célèbre église bretonne Saint Etienne.
En haute saison touristique, ce boumak marché hebdomadaire du mercredi matin reçoit la visite de quelques dizaines de visages pâles à la peau rouge, principalement guidés par des hôtels, des Tours Opérators de Saly, Mbour, voire Dakar.
Quand vous apercevez un attroupement de vendeurs, banabanas, rabatteurs et autres Zalaffûts, c'est qu'au centre se débattent quelques visiteurs toubabiens... C'est souvent très "bon enfant" si le touriste se comporte correctement.
Seul constat: les prix n'ont souvent rien à voir avec ceux pratiqués entre sénégalais...
Mais, c'est un tel bonheur de découvrir cette caverne l'Alibaba à ciel ouvert, ces millions d'objets hétéroclites, ces fripes, outils, fruits et légumes, épices, animaux et autres que le souvenir d'y être allé demeure souvent impérissable.
Les couleurs, les odeurs, les sons, l'ambiance de ce labyrinthe grandiose plonge véritablement le visiteur dans ce qu'il recherche souvent: l'encanaillement, "le grand frisson de l'Afrique profonde"...
A l'hivernage, amoul touristes, amoul toubabs! Ou, tellement rares!
Parfois, un vieux lézard dans sa Vieille Anglaise...
Avant hier, la Old Lady s'est aventurée, au pas, entre charrettes et foule pour charger une centaine de kilos de mil et d'arachide. Il n'est que trop temps de semer enfin.
Ce qui a fait dire au seul couple blanc rencontré au marché: "Mais il est fou! Il va se faire lyncher!" Ce à quoi l'accompagnateur a rassuré la brave dame: "Amoul solo, il est d'ici!"
Je vais vous avouer que, parfois, il est bien agréable d'être un peu "connu". Olof, le Def et moi.
L'arrière du Land Rover était bien chargé. Fruits, légumes et semences, blue-jean à 200, quatre piles Hellessens, vareuse de contrefaçon CAN 2019 des Lions floqué "Gana Gueye", chapelet de lampes led solaire et un inventaire à la Prévert qui sentait bon les "soldes d'été".
Quand on va au marché de Nguéniène, on a toujours des commandes...

(aquarelle Malela)

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article