Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
La Lorgnette du Margouillat

JOUEUR DE BLUES

JOUEUR DE BLUES

"Je ne lis jamais avant de m'endormir. Ça laisse des miettes de mots partout dans le lit et ça gratte dans la tête pendant la nuit"
Lionel Liptique

Superbe tweet découvert sur le mur d'une étrange, obstinée, courageuse, trop lointaine et adorable amie.
Ces mots me ravissent! Le vieux lézard a, depuis longtemps, abandonné les livres de sa table de chevet.
En fait, depuis que j'écris avec assiduité.
Que ce soient les écrits que vous ne lirez jamais ou les margouillades quotidiennes, les plus beaux textes, je les écris en dormant, en somnolant. Dans ma tête.

(Dans "et basta!" Léo ferré dit ceci:
"Je ne vais tout de même pas te raconter comment et pourquoi j'écris des chansons, non ? C'est comme ça !
Ma main sur le clavier de mon piano est reliée à un fil et ça marche. Je suis "dicté"
J'ai un magnétophone dans le désespoir qui me ronge et qui tourne et qui tourne et qui n'arrête pas
Alors je copie cette voix qui m'arrive de là-bas, je ne sais, qui m'arrive, en tout cas, et je la reconnais chaque fois. Ça fait comme un déclic et ça se déclenche...")

Lazare, c'est un peu ça, aussi! Modestement. Alors, quand il y a trop de miettes de mots dans mes draps froissés, sur l'oreiller solitaire, je me lève. Il fait nuit.
Un café, deux cafés, puis, mon clavier. J'essaie alors de me souvenir de mes écrits virtuels; ceux que je n'ai pas dictés sur mon dictaphone de mémoire invalide.

Le grenier "Mémoire" est vaste! Vingt et un ans d'Afrique, de Sénégal, d'anecdotes, de révoltes, de ressentis fantastiques, de paysages, d'odeurs, de rencontres, de sons, de trouilles, de rires...
Vivre ici, c'est recevoir sans cesse des émotions, des coups. Se retrouver plein de bleus, de blues. C'est vivre, vibrer.
C'est lire en "live"!

(aquarelliste inconnu)

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article