Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
La Lorgnette du Margouillat

AFRIK'AÏOLI

AFRIK'AÏOLI

"Sur l'écran noir de mes nuits blanches, moi, je me fais mon cinéma..."

Lazare s'est donc payé une toile! Un film déjà vu et revu mais, qui m'amuse toujours autant. C'est loin d'être un chef d’œuvre, il a été tourné avec trois francs dix sous mais, il est distrayant, drôle et, surtout, tourné au Sénégal, dans la région de Toubacouta avec une paire d'acteurs impayable à qui il arrive tout ce qui nous est arrivé dans ce pays...
Si vous ne l'avez pas vu, essayez de le trouver en streaming; il ne doit plus trop exister en vidéoclub...
Son titre: "Afrik' Aïoli"
Comme j'ai pris du retard à cause de cette projection, je vous renvoie sur l'excellente critique du journal "Le Monde" écrite par Franck Nouchi:

«Afrik'aïoli» : les clichés volent comme les moustiques

Le réalisateur des « 4 saisons d'Espigoule », Christian Philibert, met en scène, façon Astérix en Afrique, les aventures de deux Tartarins au pays des « phacomochères ».
Retour à Espigoules, ce petit village varois qui servit de décor, il y a quinze ans, à un autre film de Christian Philibert, Les 4 saisons d'Espigoule. Les amateurs – à ce qu'il paraît, ils sont nombreux – seront heureux de retrouver Jean-Marc (Jean-Marc Ravera), le patron du bistrot et grand chasseur de « phacomochères » devant l'éternel.
Vu qu'il a décidé de prendre une retraite bien méritée, il a fini par accepter la proposition de son ami Momo de partir avec lui en vacances au Sénégal. Là-bas, tous les deux feront la rencontre de Modou, un chauffeur de taxi bien décidé à vider les poches de ces deux pigeons marseillais supposément pleins aux as. Comme il s'agit de montrer que bagout provençal et bonhomie sénégalaise peuvent fort bien faire bon ménage, l'amitié finira par triompher des grognements des uns et des préventions des autres.
Un récit picaresque de vacances au Sénégal!
Les 4 saisons d'Espigoule fonctionnait déjà sur le principe, unique et simplissime, du « haut en couleurs ». Afrik'aïoli – le titre dit tout – ne déroge pas à la règle. Soit un Tartarin et son faire-valoir, autant supporters de l'OM que bardés de clichés, qui débarquent en pleine brousse. Dans un break Mercedes d'un autre âge, les voilà partis vers la terre promise, une belle maison sise, paraît-il, au bord de la mer.

Quoi d'autre ? Rien, sinon le récit picaresque des vacances au Sénégal de deux gusses qui ont tant et tant à apprendre des autres. Quinze jours en brousse profonde, ça vous change un homme ! C'est sympathique, assurément. Quant à savoir si c'est du grand cinéma, vous l'aurez peut-être compris, c'est une toute autre histoire.
L'une des bandes-annonce: https://www.dailymotion.com/video/x20p7jk

Distribution: Jean-Marc Ravera, Mohamed Metina, Modou Cissé et mon pote Thierry Tillieu, patron de "Keur Thierry", dont ce sont les premiers pas - et sûrement les derniers - au cinéma...

(illustration Benoit Cabannes)

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article