Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
La Lorgnette du Margouillat

LEÇON D'HUMILITÉ

LEÇON D'HUMILITÉ

Le monde est petit... mais, le Sénégal est minusculement grand parce que tout se sait à la vitesse d'un son de djembé...
Hier, je vous raconte que je vais déjeuner chez une amie.
Sans préciser son nom, son prénom, pas même le lieu, le village.
En quelques minutes, Lazare reçoit des messages.
"Ah! toi là, tu vas manger chez Unetelle"
"Je passerai te faire la bise"
" Super Margouillat! Tu la salues de ma part"

A part ma copine qui est, en effet, passée déposer un bisou sur mes vieilles joues ridées, je ne connais mes lectrices Sherlockholmesques ni d'Eve, ni d'Adam.
J'admets qu'il m'est arrivé de vendre la mèche, comme quoi le vieux lézard habite dans le Sine Saloum - cent quatre vingt mille hectares - qu'il m'arrive d'aller traîner mon appendice caudal vers Palmarin, Djiffer, Ndangane ou Fimela. Voire Samba Dia, Simal, Djillas ou Diofior.
Je suis, par contre, d'une discrétion exemplaire sur mes lieux, mes cantines, mes habitudes.
J'ai changé de voiture! Vais-je devoir me teindre en blonde? Portez perruque et Ray Ban? Peindre Olof en zèbre!?!

Racontant l'anecdote à ma merveilleuse hôtesse-cuisinière, j'ai eu l'explication.
- Comme tu m'as raconté gaie et cordon bleu dans ton papier, c'est moi que les gens ont reconnu! Je suis torop célèbre ici!
Le rire qui accompagna cette évidence résonne encore dans mes oreilles de reptile...

(illustrateur inconnu)

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article