Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
La Lorgnette du Margouillat

COUP DE BALAI

COUP DE BALAI

Hier, le Président de la république du Sénégal avait décrété que le samedi 4 janvier 2020 serait la première journée nationale de nettoiement partout dans le pays.
Mon p'tit papier de vendredi n'était pas anodin...

Alors, le vieux lézard a balayé devant sa porte!
Au figuré comme au...propre.

Ici, les feuilles mortes ne se ramassent pas à la pelle; elles ne se ramassent pas! La terre est pauvre et même s'il fait sec durant près de neuf mois, un peu de compost naturel est le bienvenu.
Sinon qu'allez dire ça aux chèvres...

"Avec le temps qu'arbre défeuille
Quand il ne reste en branche feuille
Qui n'aille à terre
Avec pauvreté qui m'atterre
Qui de partout me fait la guerre
Au temps d'hiver
Ne convient pas que vous raconte
Comment je me suis mis à honte
En quelle manière" (pauvre Rutebeuf)

Le reptile habite à l'orée du village; avant les champs et la forêt. Est-ce un couloir venteux qui dépose plastique et papiers divers devant mon portail? Sont-ce les charrettes qui perdent distraitement leur cargaison? Des enfants qui jettent leurs emballages de friandises en passant devant chez Lazare?
Je ne sais pas! Toujours est-il que le Margouillat balaye, ratisse hebdomadairement devant Mbin Diakar; un bon sac plastique de cent litres de déchets divers.
Vous voulez un inventaire?
Papiers divers, emballages de bonbons, cartons alimentaires, canettes, papier journal, bidons d'huile éventrés, bouteilles de kirène écrasées, conditionnements individuels de jus et limonades avec ou sans paille, mèches de cheveux synthétiques, soutiens-gorge débretellisés, foulards lacérés, tissus fatigués, ballons crevés, mouchoirs usagés, capsules, fiasques d'alcool, os et carcasses d'animaux, couscous gâté, gamelles cabossées, bassines éventrées... j'en passe et des plus sournoises, honteuses, étonnantes...

Quand au figuré, je n'ai, très honnêtement, pas eu grand chose à balayer devant ma porte.
Un peu de poussière de déception, une frêle colère rentrée, un soupçon de vague à l'âme, un chouïa d'amertume, un mince soupir de nostalgie, un modique juron haddockien, un maigre constat de pessimisme, une infime lassitude de douleurs pré-gériatriques, un faible pour mes jolies voisines...

Me vl'a propre comme un sous neuf!

Dédicace à Badou K., artiste recycleur à Soumbedioune
Aquarelle oumar ball
juke-box: https://youtu.be/27PU0qYEMpU

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article