Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
La Lorgnette du Margouillat

OLOF ET LES MOUTONS

OLOF ET LES MOUTONS

Olof, qui, je vous le rappelle, est un "bounty" Setter-Épagneul-Cocker né à Dakar, Sénégal, aurait pu devenir chien de berger au vu de l'attirance qu'il provoque auprès des moutons.

Plus Peulh que Lébou mon toutou !

Lazare aime bien aller se balader du côté de Djiffer. Un bout de bout du monde; là où s'arrête le continent qui, voici quelques années, a sacrifié la pointe de Sangomar pour lui laisser vivre sa nouvelle vie insulaire.
L'océan, devenu gourmand, menace désormais les terres de la Petite Côte, des îles du Saloum et du Delta du fleuve Casamance.

Djiffer, c'est l'anti Mbour! Une activité de pêche similaire mais, sans tourisme et sans saï-saï.
Une effervescence maritime et fluviale intense, des embarquements et débarquements incessants, des camions frigorifiques, des sécheries, des montagnes de coques et de détritus, des odeurs, des couleurs.
Des Lébous pour qui un blanc est transparent.
Pour peu qu'on soit correct dans notre comportement, le village l'est tout autant. Un vrai plaisir !
N'étant pas un fébrile déclencheur de "Clic-Clac-Kodack" et Olof bien élevé à coller au pantalon du Margouillat, je peux me balader tant sur la rive que dans les ruelles étroites sans éveiller la moindre animosité, le moindre intérêt sinon, parfois, un "bonjour ça va".

Olof, c'est différent !
N'étant pas Laobé, mon chien suscite l'intérêt des enfants... mais, surtout des moutons !
Hier, nous baladant sans nous retourner, je me rends compte que les petits rigolent et montrent du doigt le manège derrière notre derrière.
J'ai compté! Dix sept moutons nous suivaient en troupeau docile et curieux.
Aucun intérêt pour ma pomme mais, par contre, gros succès pour Olof !

Regards croisés:
- Qu'est-ce que je fais, un stike où je laisse pisser?
- Laisse pisser les Mérinos!

Dédicace hélas posthume à Claire Bretécher
Dessin Claire Bretécher (Cellulite)

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article