Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
La Lorgnette du Margouillat

BRIGADE VOLANTE

BRIGADE VOLANTE

Quand vous venez de Samba Dia et que vous vous rendez à Joal, vous empruntez le récent goudron superbement réalisé par une entreprise espagnole, si je ne m'abuse. Un kilomètre avant le nouveau pont qui enjambe la lagune entre Fadiouth et la sècherie de poissons, vous avez le grand bonheur de tomber sur une brigade volante de pandores somnolents dans leur voiture de fonction, à l'ombre du seul neem encore debout à cet endroit.
Rarement vous aurez l'occasion de les voir plantés sur la route, titillant le quidam au volant. Il est, en effet, de bon aloi que la quasi totalité des taxis, des clandos, guides et autres transporteurs fassent une halte à mille francs sans même être interpellés.
Le droit de passage, le péage volontaire, l'assurance de ne pas être enquiquiné, chicané, embrouillé, vérifié, amendé !
Une coutume locale, en quelque sorte.
Une quête à couillons !
Tacitement, sans un mot, sans le moindre reçu évidemment, le duo maréchaussé encaisse.

Parfois, histoire de se dégourdir les jambes et augmenter leur capital ponction, l'un, ou l'autre s'en vient mollement lever un bras, histoire de vous faire comprendre de vous garer sur le bas côté.

Hier, ce fut pour la pomme du vieux lézard !

- Ah, c'est vous ? Vous avez changé de voiture ? Ça va bien ? Et au village ? Ah !  Elle est moins vieille celle-ci ! Vous avez gagné une bonne voiture là !
- Bonjour Chef ! Ça va bien ? Oui ! On se fatiguait trop là avec la Vieille Anglaise ! Torop vieux tous les deux !
- Vous allez à Mbour?
- Non, taf-taf à Joal et je rentre.
- Ah ok ! Bonne journée et, prudent quoi !

Je vais vous dire... Pas peu fier d'entretenir de bonnes et anciennes relations de virginité avec les forces de l'ordre de la région !

Une heure plus tard, la Tibétaine s'en revient vers Mbin Diakar.
Mes Dupont et Dupond sortent de leur Peugeot.

- Je vous présente Badara Machin; il est nouveau à la brigade. Comme ça, il vous connait...
- Bienvenue dans notre belle région Badara ! Vous avez un brave Chef !
- Merci Monsieur Lazare ! Nio far !

Le clin d’œil "on est ensemble" de Badara vaut de l'or ! Ou, tout du moins quelques billets de mille économisés sur mes prochains passages par Joal.

Dédicace à Ousmane et Badara, mes pandores que j'adore !
Illustrateur inconnu

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article