Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
La Lorgnette du Margouillat

LE JOUR D'APRÈS

LE JOUR D'APRÈS

"Au pays de Candy
Comme dans tous les pays
On s'amuse on pleure on rit
Il y a des méchants et des gentils"
(Charles Level/Dominique Poulain)

Allez savoir pourquoi, depuis bien avant l'aube, ce refrain tourne en boucle dans la tête du vieux lézard !?!
Sans doute un besoin inconscient de revenir me balader sur mes douces terres de candeur après deux jours de gadoue-galère, de glaires putrides qui, fort heureusement, ont croisé Monsieur Propre, le sériel cleaner qui "rend tout si propre qu'on peut se voir dedans".

Avoir été publicitaire durant quarante ans, ça laisse - par contre - des traces...

Alors, Les inséparables s'en sont allés balader leur carcasse au bord de l'eau, entre tan et bolong. Olof s'est amouraché d'un petit varan espiègle à qui il a offert quelques cours de natation non synchronisée pendant que les fesses de Lazare appréhendaient  au mieux la racine tortueuse d'un fromager multicentenaire qui ne sembla pas s'offusquer de cette soudaine intimité.
Je me suis surpris à soliloquer avec ma copine Oumy avec qui j'ai passé de si jolis moments dans cet endroit hors du temps. Du temps si doux de son vivant...
Une aigrette curieuse observait le chien sans même, me semble-t-il, lui reprocher de troubler son garde-manger.
" La curiosité est comme le sommeil, un dérivatif à la faim".

Bien avant l'angélus, nous sommes rentrés à Mbin Diakar par la digue hasardeuse entre Simal et Fimela. Sans doute "en manque" du tam-tam énervantissime de Monsieur Barbican...

aquarelle André Bossler

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article