Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
La Lorgnette du Margouillat

"FAUT RIGOLER"

"FAUT RIGOLER"

"Si on rencontre un vrai con en Suisse, c'est un Belge."
Coluche

C'est en voyant repasser cette petite citation de l'enfoiré sur un mur de réseau social que je me suis fait la réflexion que ce genre de plaisanterie s'adapte et voyage; se transpose quasi à chaque pays et à leurs habitants, à leurs frères "ennemis", leur "cousin à plaisanterie".
C'est d'ailleurs ce qu'avait l'habitude de faire le sieur Colucci. Il piquait la plupart des plaisanteries que faisaient les Wallons sur les Flamands, les Catalans sur les Madrilènes, les Vaudois sur les Fribourgeois, etcetera... pour sucrer les Belges.
Si un putain de camion n'avait pas interrompu brutalement sa carrière, le créateur des Restos du Cœur aurait pu venir faire un tour au Sénégal.
Même si l'entente est cordiale entr'etnies, les Peuls ne ratent pas les Sérères, les Wolofs les Lébous, les Diolas les Mandingues... les Sénégalais les Français... les Sénégalaises leur mari...

Se moquer est un exercice qui nous vient de la nuit des temps. Un exutoire sans doute aux vicissitudes du "vivre ensemble".
La tradition de la « parenté à plaisanterie » est, par exemple, classée au patrimoine culturel immatériel de l’Unesco au Niger. C'est  dire l'importance de cette pratique en Afrique, principalement au Burkina, au Niger, à Madagascar, au Mali, au Sénégal évidemment.

"Pour beaucoup d’observateurs, si le Sénégal a su rester stable socialement, c’est en grande partie lié au travail de nos aïeuls qui, par le biais de certaines pratiques, ont réussi à jeter les bases d'un véritable Etat-nation. En effet, nos aïeuls ont réussi à instaurer et consolider une certaine paix sociale à travers le culte du pardon et de la tolérance. Ainsi, contrairement à d’autres pays Africains, le Sénégal a su avoir le génie de transformer la différence ethnique en richesse culturelle à travers un certain nombre de coutumes et d'usages. Parmi ces pratiques garantes de notre paix sociale, le cousinage à plaisanterie occupe une place de choix.
Le cousinage à plaisanterie est une sorte de taquinerie que certaines ethnies sénégalaises s’autorisent entre eux. En effet, par ce pacte, deux ethnies cousins s’autorisent mutuellement à se "chambrer" et même parfois à se critiquer sans que personne ne se fâche. C'est un moyen de stabilisation sociale dans la mesure où il est rare de voir au Sénégal deux personnes issues de deux ethnies cousines s’affronter et ce, quelques soient les intérêts en cause. Au contraire lorsque deux personnes découvrent qu'elles sont issues d’ethnies cousines, elles développent spontanément une amitié et une solidarité au nom de ce pacte."("Pays de la Téranga"/Estelle)

"Qui aime bien châtie bien" n'est-il pas !?!
Tout se désamorce par le rire

illustration Etienne Etogo

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article