Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
La Lorgnette du Margouillat

"JE RÊVAIS D'UN AUTRE MONDE"

"JE RÊVAIS D'UN AUTRE MONDE"

J'aime bien ce mec !
Alors, quand j'ai lu qu'il avait failli raccrocher son téléphone, passer de vie à trépas, le vieux lézard est allé aux nouvelles de Jean Louis Aubert.
Pas le genre de bonhomme à se répandre dans les magazines. Surtout quand on lit la délicatesse et l'intelligence avec laquelle il a annoncé son prompt rétablissement sur sa page.

« C'est aussi une magnifique aventure humaine que de se retrouver près des soignants qui œuvrent avec tant d'attention dans les coulisses de la vie où l'on retrouve la conscience de notre fragilité et de notre nudité, nous qui agissons dehors comme si nous étions éternels, l’esprit obscurci de ruminations du passé ou d’anticipations désirantes ou angoissées d’un avenir qui n’existera finalement qu’au présent ».

Quand un Artiste vrai et talentueux écrit ce genre de propos, ça cogne une sacrée frappe à pas mal de "stars" insignifiantes, incultes et vulgaires.

Tournons la page de ce petit papier.
Il est trois heures dix sept "du matin", ici, au Sénégal. Le taux d'humidité doit avoisiner les quatre vingt dix pour cent. La chaleur fait fondre les bougies censées prendre le relais de la Sénélec quand elle décroche un billet d'absence. Il ne pleut pas; pas encore.
Le jardin de Mbin Diakar est truffé de paparazzis ou de radars flashant sans doute les centaines d'énormes "sizailes" qui tournent autour de la lampe de la paillote et se fracassent lamentablement au sol.
C'est gueuleton chez les fourmis !

aquarelle page JL Aubert

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article