Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
La Lorgnette du Margouillat

INCIDENT BÉNIN

INCIDENT BÉNIN

INCIDENT BÉNIN

" Je vais te crever comme un chien et t'arracher les viscères avec mes mains ! Même Kokou ne pourrait imaginer ta douleur..."

Lazare s'est renseigné. Kokou est le dieu de la guerre chez les voudounsis du Bénin.
Au moins, cette énième promesse à me faire éventrer, trucider, cadavérer par un marabout m'aura appris quelque chose.

Je suis donc allé chercher un nouveau grigri pour me protéger du sort - peu enviable - qui m'est destiné.

D'habitude, les filtres que le vieux lézard paramètre sur ses différents outils de publications web empêchent les importuns de se manifester, de s'incruster en commentaires inappropriés.
Certains "esprits malins" passent au travers des mailles par dieu sait quel stratagème et se déposent sur mes publications. La poubelle des indésirables bannis ressemble à l'insoutenable surpopulation carcérale de Rebeus à Dakar...

Valise magique, blanchiment d'argent, retour d'affection, mauvais sort, allongement du koye, visa pour le Canada, etcétéra...
La nouvelle technique des escrocs réside dans la prolifération étourdissantes de faux comptes mais aussi l'obligation pour les "convertis" de diffuser des messages depuis leur propre profil.
Parce qu'il ne faut pas se leurrer, les quelques millions d'escrocs qui sévissent de par le monde engrangent quotidiennement des sommes colossales... et de nouvelles victimes.
La Covid a fragilisé un potentiel exponentiel de "croyants" !

En trois mois, Facebook - par exemple - a désactivé 1,3 milliard faux comptes grâce à de nouvelles technologies, de nouveaux outils.
Rien qu'en France, près de 3 millions de personnes solliciteraient chaque année l'aide d'un individu pratiquant les arts divinatoires (médiums, voyants, astrologues, marabouts...) pour un chiffre d'affaires de plus de 3 milliards d'euros par an.
Vous imaginez l'ampleur du fléau ?

Celui qui en veut à mes intestins, mon foie, mon estomac, ma rate, etcétéra n'a pas apprécié que je le bouscule de quelques mots bien sentis alors qu'il s'immisçait dans un sujet dont le moindre tact aurait voulu qu'il s'abstienne.
Je suis bien naïf quant au moindre soupçon de dignité de ces crapules.

illustration D.Borda

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article