Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
La Lorgnette du Margouillat

LE MONDE EST PETIT

LE MONDE EST PETIT

Božidar Djordjevic...
Avec un tel blase, il est à soupçonner que le bonhomme n'est pas d'ici.
Pourtant, ce gros bébé blond a ouvert les yeux - bleus - du côté de Samba Guèye, non loin de la frontière gambienne. Territoire nettement plus fréquenté par les phacochères que par l'homme. Du moins, dans les années 1920.
Un "accident de chasse" prive Božidar de son père avant même que le nouveau né apprenne le mot "papa".
Quelques mois plus tard, l'orphelin perd également sa mère. Paludisme...

Mais qu'allait faire un couple de yougoslaves en brousse sénégambienne !?!
Le vent raconte que papa Djordjevic avait été riche. Industriel broyé dans les troubles de Macédoine, de cette instable partie du monde; révolution industrielle aidant, le couple fuit l'Europe.
L'océan explique que c'est le hasard d'un bateau qui conduit les parents de Božidar en Afrique de l'Ouest...

Le gamin - rebaptisé Samba - est recueilli par des Peuhls sédentarisés. L'immersion est totale. Boundao toubab parle pulaar, wolof; apprend les troupeaux, les champs, la nature. Il ne découvre l'école qu'à l'âge de douze ans, quand il est "troqué" par un français de Saint Louis.

À la fin de la guerre, Samba épouse une jeune fille de Podor, Thioro.
Son père adoptif, veuf sans autre enfant décède. L'héritage n'est pas important mais le transport et le stockage de marchandises le long du fleuve permet à Samba de bien faire vivre sa famille; il aura six enfants avec Thioro. Cinq garçons, une fille.
Cette dernière vit aujourd'hui en France, elle a soixante dix ans et est une lectrice du Margouillat...

La planète terre est microscopique, le monde est petit mais, parfois, les rencontres sont belles. Très belles !

Nio far Binta.

illustration Mary White

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article