Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
La Lorgnette du Margouillat

DJINN TONIQUE

DJINN TONIQUE

Il était une fois...
La suite...
La légende raconte qu'Ansou et Khady vécurent longtemps, heureux et entourés d'enfants et petits enfants en bonne santé.
Que Djinn affinait son don - enfin découvert - à chaque fois qu'un couple s'en venait après l'angélus prier Pangol de fortifier leur amour, de pouvoir se marier.
Que la fréquentation de ce pauvre lieu avait offert à la terre des semences collées aux semelles des tongs. Que la vie renaissait entre baobab et acacias. Comme une offrande inconsciente à l'endroit devenu magique.

Djinn était heureux !

Même le sel semblait s'être fait une raison, abdiquant devant la pousse de fleurs sauvages, de neems, d'autres essences encore. Le petit royaume "Esprit Cupidon" se transformait en un jardin frais et embaumé, doux et tendre.

Un matin, un couple de gredins s'en vint.
Des étrangers, des maladroits. Des renifleurs de xaalis...
Ayant eu vent du pèlerinage fréquent de candidats au bonheur, ils bâtirent à la hâte une case sommaire, laide et branlante.
Un banc, une méchante planche sur un tréteau bancal, une nappe sale sur laquelle ils exposèrent grigris, amulettes, potions d'affection et fripes vulgaires...
Le business pouvait commencer !

C'était sans compter avec Djinn...
Voyant d'un très mauvais œil ces marchands et leur infâme bitik et, profitant du développement de ses pouvoirs mystiques, il appela vents et pluies. Invita hyènes et chacals à revenir fréquenter son lieu hanté. Leur demandant promesse de ne jamais effrayer les gentils couples s'en venant la nuit tombée.

Paillote, banc, tréteau, nappe et saïsaïlleries s'envolèrent en une seule bourrasque, une seule tourmente du ciel. Les pleutres courent encore...

illustrateur inconnu
 

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article