Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
La Lorgnette du Margouillat

LE CHANT DES HUÎTRES

LE CHANT DES HUÎTRES

Bon nombre d'entre-vous se sont demandé si je n'avais pas abusé de Muscadet lors de notre expédition nocturne dans les bolongs du Saloum.

"Vl'a ti' pas qu'le Margouillat entend chanter les huîtres de palétuvier maint'nant!
Bourré le reptile, oui !
Hé lézard, c'est les lamantins et les sirènes qui chantent ! Pas les mollusques Ostreidae !
Si c'est pas malheureux à son âge !"

Je vous accorde que les délicieuses créatures lophotrochozoaires bivalves n'ont pas le coffre de Pavarotti, ni même le tendre filet de voix de Jane Birkin.
Le même QI que Britney Spears et Maître  Gims... sans doute !

Pour réellement écouter le chant des huîtres, préférez une boumak chorale à un récital. Évidemment !
Coupez le moteur de la pirogue au beau milieu d'une très étroite mangrove riche en huîtres bien accrochées sur les racines-échasses des palétuviers.
Attendez !
Attendez que la marée descende, lentement, presqu'imperceptiblement. Le silence est total.
Des milliers de petites lamellibranches entr'ouvrent alors leurs coquilles pour dégurgiter, respirer, filtrer.
Chacune y va de son petit claquement expectorant: le chant des huîtres !

La prochaine fois que vous vous aventurez dans les bolongs, tentez l'expérience.
Évitez les guides "cowboy"...

Très joli texte - hors contexte précis - qui va vous régaler: https://www.erudit.org/fr/revues/cuizine/2017-v8-n1-cuizine03717/1046626ar/

illustrateur inconnu

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article