Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
La Lorgnette du Margouillat

LE PAILLEUR ET SON CHEVAL

LE PAILLEUR ET SON CHEVAL

- Bonjour Monsieur le pailleur !
- Ça va bien ? Et la matinée ?

Avant les pluies d'hivernage, il est prudent de vérifier l'état de son toit.
Le vent, les rongeurs, des oiseaux peuvent avoir détérioré l'homogénéité, l'étanchéité de la couverture végétale, voire même du Polyane, des filets.
Celui de Mbin Diakar a quatre ans. Suivant la qualité de la paille utilisée, de celle du couvreur et de la rudesse des saisons, une toiture tient entre quatre et sept ans. Un check up s'imposait !

Si le vieux lézard a l'oreille fatiguée, la vue est encore excellente. Merci !
Quelques gouttes de pluie avaient occasionné une légère auréole. Infime, inférieure à deux centimètres de diamètre mais suffisante pour m'alerter.

Diagnostic de l'homme de métier: "Graoul ! Pas grave ! Deux bottes de paille, un mètre carré de Polyane, un peu de colle, de ficelle et tu es reparti à sec pour un an".
Coût total des matériaux et de trois heures sur le toit: 3.900Fcfa. Moins de 6Euros...
Bien évidemment, "la rallonge" a été substantielle.

Mais, ce qui m'a décidé à donner le travail à cet homme, c'est l'attention qu'il a porté à son cheval.
Un sac de foin, un seau, de l'ombre, un déharnachement, une liberté de mouvement, des caresses, des mots apaisants.
Lazare n'a eu qu'à donner l'eau et apprécier le bonhomme tant pour son excellent travail que pour le respect envers sa monture.

illustration Michel Elias

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article