Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
La Lorgnette du Margouillat

AU NOM DU MOUTON

AU NOM DU MOUTON

Plus on s'approche de la Tabaski, plus le mouton m'interbêle... Ou m'interpelle; à vous de voir !

Les dessins de Saint Exupéry au Petit Prince, l'agneau du loup de Monsieur de La Fontaine, le mouton d'Aminata (Fatou Ndiaye Sow), le grand mouton d'Andrée Prigent, le génie des alpages de Fmurr, le silence des agneaux de Ted Tally...
Agatha Christie dans "dix petits nègres": "Un peuple de moutons ne fait qu’engendrer un gouvernement de loups".

Je lis, je relis; ça part dans tous les sens.
Voici bien longtemps que je m'abstiens de tout jugement concernant la fête du sacrifice d'Abraham.
Quand on peut deviner l'abattage industriel des animaux de consommation dans le monde, on doit fermer sa bouche sur le mouton égorgé au nom d'une religion, d'une tradition.

"La monstruosité de l'humain dépasse sa faim"

Étant enfant, je me souviens d'un agneau. Imaginez un gosse tendre, émerveillé devant le spectacle d'un bébé maladroit, doux, rigolo, coquin... Je passais la plupart de mon temps à le rejoindre dans la grange de Rémy le fermier. Plus tard, en pâturage derrière l'exploitation agricole.
Je l'avais appelé "Crol".
Un petit mâle bouclé, en ma région, ne pouvait porter autre nom.

Comme pour l'humain, l'âge adulte ne vaut souvent que déception. Crol se transforma en un mouton vindicatif, vicieux, bagarreur, infréquentable sous peine d'un mauvais coup.
Quand il blessa grièvement le fils de Rémy, il fut tué, découpé et mangé !

Je suis le premier lézard à m'attendrir, m'apitoyer sur le sort des bêtes; souvent même avant celui des hommes. J'ai appris à nuancer.
Les réalités ne devraient pas exister !

illustrateur inconnu

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article