Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
La Lorgnette du Margouillat

PUGILAMENTABLE

PUGILAMENTABLE

L'autosuffisance n'est pas qu'alimentaire, industrielle...

Dans la catégorie "les cons qui nous cernent", je mettrai, ce lundi, en exergue les imbus, les fiers, les présomptueux, les prétentieux, les prédateurs d'intelligence, les écraseurs de l'autre. Les hauts en gueule, les bas du cornet.

"Je sais rien mais je dirai tout" (Pierre Richard 1973)

Il paraîtrait qu'ils sont partout, qu'il y en a partout. Désolé, je ne voyage plus ! Lazare ne connaît plus que ceux d'ici.
Ils ne sont pas tous à Tokyo; nous avons nos champions olympiques au pays !
La pigmentation de peau ne semble pas être un critère de sélection.
"Ils n'en mourraient pas tous mais tous étaient atteints"... (Jean de la Fontaine - "les animaux malades de la peste").

Le combat de ce week-end entr'un toubab et un sénégalais valait son pesant de médailles d'or, voire de cacahuètes.
Arrivé en retard sur les lieux de la rencontre, je ne sais comment - ni sur quel sujet - a débuté le pugilat verbal.

Les mots volaient bas; l'africain n'a pas dû faire longtemps les bancs; l'européen, trop longtemps...
Quand le premier prétexte qu'il est dans son pays et que "si t'es pas content, tu rentres chez toi".
Que le second, académique, wikipédien, encyclopédique, rétorque de mille mots savants, prenant à témoin  l'histoire des sauvages d'Afrique de l'Ouest... On se met à regretter que Marcel Pagnol et Michel Audiard ne fussent pas les dialoguistes de cette joute oratoire...

Ça s'est terminé en queue de boudin. Sans vainqueur. Sans vaincu. Sans coups ni blessures autres que le ridicule qui, depuis belle lurette, ne tue plus qui que ce soit.

illustration Mix&Remix

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article