Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
La Lorgnette du Margouillat

LA VIEILLESSE

LA VIEILLESSE

« La vieillesse possède à mes yeux une deuxième qualité : la fragilité.
Comme l’enfance, elle s’avoue vulnérable, et, par là même, devient intelligente. Rien ne rend plus sot que l’illusion de la force, l’illusion de la puissance, l’illusion de savoir.»
("Plus tard, je serai un enfant" - Éric-Emmanuel Schmitt)

Quel bonhomme magnifique !
Sinon que les réflexions de ce gamin de soixante et un balais me posent la tronche devant un miroir devant lequel jamais je ne me regarde. Du moins, depuis que j'ai décrété avoir l'âge d'un gorgui schnock.
Attention, je n'ai pas dit "vieux sage" avec toutes les connotations que l'Afrique offre de ces croûtons merveilleux ou malsains...

"quand un vieillard meurt, c'est une bibliothèque qui brûle"... C'est, parfois aussi, un immonde personnage qui se consume enfin...

"Si vous saviez ce que je sais"...

En lisant cet immense érudit, le lézard commence son cheminement illusoire d'apprécier un tant soit peu son statut de vieillard en devenir. Chasser les illusions de force, de puissance et de savoir... ça, Lazare pratique depuis l'après-adolescence, presqu'inconsciemment. Je suis blindé !

Il n'y a rien de plus ridicule que celui - ou celle - qui se croit nombril du monde !

Ah les péremptoires de bars, les loquaces salaces des terrasses, les matamores du pastaga, les ganglionés du matelas de plage,  les arrogants des boulodromes, les enflures bouffies des salons de massage, les orgueilleux de la braguette, les intellectuels infatués !

La troisième qualité de la vieillesse ne serait-elle pas le dédain, l'ignorance sans arrogance ?

illustration Olivia Pendergast

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :