Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
La Lorgnette du Margouillat

TROP DE VLADIMIR

TROP DE VLADIMIR

J'ai mal à ma géographie.
Mal à ma terre de sable et d'eau, de baobabs et de rôniers que je crois encore sereine, si loin des conflits du monde.

Nous sommes loin de l'Ukraine comme nous l'étions de Berlin en 1914, en 1940.
Pour rappel, 180.000 tirailleurs sénégalais, dont 130.000 ont combattu en France et 30.000 sont morts rien que lors de la première guerre mondiale.
Si l'Afrique est devenue indépendante sur papier, le continent reste pieds et poings liés des spéculations géopolitiques, des marchés mondiaux, du business.
De chair à canon, nous sommes devenus consommateurs; englobés dans bientôt huit milliards de dépendants du commerce, de la finance, des médias et des idéologies...

Loin du lézard de jouer aux analystes.
Le Margouillat est un piètre observateur de ce genre de situation. Juste un humain qui manie l'utopie, la naïveté, la candeur des gentils.
Un mec qui trébuche, se relève en regardant s'il n'a pas mal, s'il n'a rien abimé à la racine de l'arbre qui l'a fait tomber...
Un déserteur fuyant la violence, un "faites l'amour, pas la guerre". Un rêveur, un léger, un lâche si ça vous chante !

Un réfugié en brousse sénégalaise qui sèche sa tristesse d'une terre n'aspirant qu'à la disparition de son unique prédateur !

illustration Valott

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :