Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
La Lorgnette du Margouillat

NO MAN'S LAND

NO MAN'S LAND

Lazare, "broussard bourlingueur, voyageur impénitent, passeur de frontières"...et j'en passe...vient de franchir une nouvelle douane.
Accueil pervers, voire sadique ! (Ressenti personnel et injuste).
Bienvenue en Tamaloù !
Capitale Jemallà !

Les douaniers sont en blouses blanches. Ou vertes. Masque et bonnet chirurgicaux...
"Ça va aller, ne vous inquiétez pas"
"Aie, ouille; ça douille andouille !"

Portique genre "rayons X", radio, scanner, IRM.
-Vous n'avez rien à déclarer ?
- Non non !
- Ça va, passez... ou trépassez !

Lugubre ! Couloirs, chambres, labos, salles d'op, d'attente, de prépa, de réveil...
Pas de tapis roulants, de bagages. Juste vous, poussé en lit à roulettes jusqu'au terminal par une blouse toubab souriante sous son masque. Je crois...
-Ça va Monsieur ?

Un professeur, maître en charcuterie fine, vous impose un marchand de sable.
- Dormez, je le veux !
Rien à voir avec celui de mon enfance hormis l'habit vert. Pas de flûte, pas de Nounours, de petit nuage, de "pom pom pom pom"...

Au réveil, vous vous retrouvez avec un truc en plus... ou en moins.
C'est selon...
Échange standard en option.

Alors, on ferme les yeux.

Margouillat roule sur la piste brûlante. Les baobabs sourient, les acacias aussi.
Je trace vers les puits de sel; Olof a deviné...
Maman Sel m'offre son sourire; j'arrête la voiture; boundao Daba ouvre la portière.
- Tu es de retour ! Viens !

J'arrive !

illustration Emily Walcker

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article