Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
La Lorgnette du Margouillat

IMPONDÉRABLES

IMPONDÉRABLES

"Plus on a, plus ça coûte en impondérables !
Ça m'arrange, je n'ai presque rien; c'est moins cher !"

Le lézard tient un pote Sérère en grande estime. Sans doute parce que sa philosophie et son savoir, son travail et sa débrouillardise font merveille.
Magicien du bricolage de qualité, palette de connaissances étourdissante, l'homme est précieux. Amusant, ce qui ne gâche rien !
Sont-ce des défauts que d'être perpétuellement dragueur et en retard ? Non, c'est typiquement sénégalais...
Une jolie voisine passe et voici que Don Juan abandonne son chantier pour conter fleurette. Casanova reviendra terminer son travail...plus tard...

Si le boulot est fini et qu'aucune proie féminine ne rôde dans les parages, on boit un sucré sous la paillote. La palabre peut commencer.

- Tu as bien bossé et tes prix sont corrects. Mais, que c'est cher cette pièce !
- Et ton chauffe-eau, il est pas cher ? Moi, j'ai pas ça ! Je n'ai pas de frigo non plus ! Pas de trucs ni de machins qui tombent en panne. Tu sais, si on calcule les réparations, les pièces... C'est ça qui coûte !
Moi, je vis grâce aux saloperies qu'on vend ici et à l'obsolescence programmée. A la Sénélec aussi ! C'est elle qui détruit tout avec ses coupures et ses sous-tensions.
Et, même si tu achètes "Allemand" ou du très bon matériel, ça fatigue torop vite ici !

Je repense à nos conversations. Lazare est à cinq mille kilomètres du village. La maison familiale croule sous les pannes, les réparations, les frais. La toiture est vieille, le congélateur a vingt ans, la machine à laver, la chaudière, le lave-vaisselle, la télé sont usés.
Il faut abattre quelques arbres, malades, trop vieux, dangereux depuis que le climat dicte sa loi. Que le reptile est trop gorgui que pour jouer au funambule...

Alors, oui ! Les impondérables font dégringoler la gestion "bon père de famille". L'explication, la justification "Ukraine" ne fait qu'ajouter un nouvel imprévisible.

Consommer devient le mot le plus haïssable du vocabulaire humain !

illustration Svetlana-Ledneva-Schukina

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :